• blog, blogueur, ,inboundmarketing

    5 habitudes que tout blogueur d’affaires devrait avoir

    La vie d’un blogueur d’affaires est assez excitante, je l’avoue. En ce sens qu’elle est pas loin de la vie d’un journaliste ou d’un grand reporter. Ce dernier vit au rythme des nouvelles et de la course à l’exclusivité. Le blogueur d’affaires, quant à lui, vit au rythme des KPIs. Oui, notre cœur bat pour les taux de visites, la durée des visites, les nouvelles visites et j’en passe.

    Si comme moi vous trouvez de l’exotisme et un soupçon d’aventure dans ce qui vient d’être énoncé, alors vous êtes fait pour ce métier. Un métier qui demande plus que l’envie d’écrire un article de blog ou même l’art de le faire.
    En entreprise, on se soucie guère de vos belles tournures de phrases si elles n’attirent aucun visiteur vers le site web, ou si aucun de vos lecteurs n’est converti en prospect.
    Oui un blogueur d’affaires écrit pour vendre. Non pas qu’il nous est demandé de faire de la réclame, mais notre ligne éditoriale doit être sous-tendue par une approche marketing. Chaque mot, chaque phrase écrite doivent répondre à un besoin d’information émis par le consommateur.
    Non le sujet d’aujourd’hui ne va pas traiter d’Inbound marketing !

    Je vais plutôt partager avec vous, les habitudes qui me permettent de vivre ce métier avec passion et professionnalisme. J’en ai retenu 5.

    1 / Avoir une routine

    Idéalement sur toute la durée de la semaine de travail. La routine permet d’éliminer le stress lié à l’inspiration et à l’impératif de publier. Votre routine doit répondre à vos échéances de publication, la vôtre en tant que blogueur en entreprise ou en tant que consultant. Sachez que durant la semaine, vous serez appelé à faire de la veille, à écrire, à faire la promotion de vos publications et surement à participer à des réunions de groupe, en intra ou à l’extérieur de votre entreprise. À vous d’identifier les moments propices pour chaque tache, et essayer de vous y astreindre. Sachant que le but est que vous soyez en parfaite condition, le moment T, celui de rédiger votre article de blogue.

    2/ Être constamment en mode veille

    Le flux d’information sur le web et énorme. Il y a du bon et du moins bon. Pour arriver à en tirer le meilleur, vous devez consacrer un temps considérable à suivre l’actualité de votre secteur. C’est la veille qui vous permet d’anticiper les sujets chauds à traiter et à identifier aussi, les besoins en information de votre cible. Pour ma part, j’ai trouvé mon bonheur avec des outils comme Tweetdeck et feedly.

    3/ Apporter un intérêt particulier à vos titres et à vos images

    Je passe beaucoup de temps dans la rédaction des titres de mes articles. Je préfère même ne pas vous dire le temps exact, cela risque de vous démotiver. J’exagère peut-être ? Mais je consacre aussi, beaucoup de temps à choisir le sujet de mes articles ainsi qu’à les rédiger. Je ne peux pas me permettre de passer à côté d’un lecteur, par ce que mon titre ne lui inspire rien du tout. À ce sujet, connaissez-vous cet outil tellement drôle et efficace qui vous permet de trouver des titres originaux à vos articles ? Portent’s Conetnt generator
    Pour ce qui est de vos images, il suffit de savoir qu’un contenu avec image a 94% de plus de vues que celui sans image. le taux de lecture de votre article. Pour mes images j’achète chez Fotolia. Excellente qualité et choix.

    4/ Relire vos articles avec minutie

    Relire… puis relire encore car tout ce que vous allez écrire sera retenu contre vous.
    Il n’y a pas pire situation que de découvrir après publication d’un article qu’on s’est trompé sur une information ou bien qu’on l’a maladroitement formulé. Et bien sûr le must des erreurs impardonnable est les fautes d’orthographe. J’ai entendu dire qu’ici au Québec on est des spécialistes de la mauvaise formulation et des fautes d’orthographe. Et croyez-moi la personne est une experte reconnue mondialement en stratégie éditoriale, qui a d’ailleurs, visité notre province l’année passée. Pour ma part, j’ai opté pour antidote pour me déstresser. Je n’ai aucune gêne à le dire.
    Reste la richesse et la pertinence de votre contenu. Là je ne connais aucun outil pour cela. C’est à vous de faire l’effort de proposer un contenu original, utile et de qualité.

    5/ Toujours prévoir des Call to action

    La finalité de tout article de blogue rédigé dans un contexte d’affaires est d’attirer les lecteurs vers votre site web, afin de les transformer en leads. Et justement les Call to action sont faits pour ça. Cela peut être du simple bouton de partage à la landing page, en passant par une inscription à une infolettre. Le fait d’insérer dans l’article un lien vers vos produits ou services est un appel à l’action. Tout ce qui permet à votre lecteur de poser un geste sur votre article de blogue ou page web est un CTA.
    Avec des CTA, vous vous donnez la chance d’entamer une relation avec votre lecteur. Cette relation devrait dans un contexte d’inbound marketing se concrétiser par une conversion comme client et même comme ambassadeur.

    En parlant de call to action, avez-vous d’autres bonnes habitudes à ajouter à ma petite liste ?