• contenu-marketing

    Stratégie de contenu : Comment faire les bons choix

    Le marketing de contenu semble bien parti pour prendre place et lieu du marketing traditionnel. Devant un consommateur averti et de mieux en mieux éduqué, les entreprises n’ont et n’auront d’autres choix que de s’adapter à ses nouvelles exigences. Celles-ci se résument à moins de réclame et plus d’informations éducatives.
    Vous l’aurez compris, le consommateur d’aujourd’hui n’est plus ce client que vous allez épater à coups de matraquage publicitaire. C’est ce qui pousse de plus en plus d’entreprises à changer de cap dans leur stratégie marketing, en mettant plus l’accent sur une démarche basée sur la production et la diffusion d’un contenu, dépourvu de tout esprit de vente.

    L’idée étant de mettre à la disposition du client un contenu utile qui peut l’accompagner durant son processus d’achat.
    Face à cette réalité, comment opérer cette réorientation marketing ? Et quels seraient les choix judicieux à prendre ? C’est ce que j’aimerais partager avec vous dans mon article cette semaine.

    Contenu et audience

    La clé d’une bonne stratégie de contenu repose avant tout sur une parfaite connaissance de sa clientèle cible, et de son comportement notamment sur le web, puisque c’est de cela qu’il s’agit.

    Le réflexe Google habite chacun de nous, et c’est là que vont vos clients pour chercher toute sorte d’information pouvant les aider à faire le bon choix, au moment de passer à l’achat.
    C’est donc sur les moteurs de recherche qu’ils vous donnent rendez-vous et non pas sur les écrans TV ou sur les ondes radio, du moins pour s’informer et comparer. C’est ici où se situe la différence entre le client d’aujourd’hui et celui des années pub. Les réseaux sociaux, les articles de blogues, les forums, les avis de consommateurs sont les lieux privilégiés du consommateur 2.0. Il vous appartient d’apprivoiser ces lieux.

    Pour y parvenir, il faut scruter les faits et gestes de votre client type en se posant les bonnes questions :

    • Qui est –il ? (Homme ? Femme ? Familles ? Particulier ? Chef d’entreprise ? Professionnel ?…)
    • Quel problème cherche-t-il à résoudre ? (Choisir les bons outils pour bricoler ? Choisir quel design de voiture convient le mieux à sa famille ? Ou peut-être, améliorer ses connaissances en décoration ?
    • De quel type d’information a-t-il besoin ? (Informations pratiques de base ? Un guide de A à Z ? Cherche-t-il à être plus performant dans ce qu’il fait ?

    C’est en répondant sérieusement à ces questions que vous pourrez décider quel serait le contenu de chacune de vos publications. Un conseil pour finir avec ce point : débrasez-vous de votre « égo«  en arrêtant de vous focaliser sur la qualité, perçue en interne, de vos produits et services, et mettez en point de mire les besoins en informations de vos clients. Mieux vous les comprendrez et mieux vous pourrez y répondre, ce qui vous fera gagner leur faveur.

    Choisir les bonnes ressources

    Oui on veut bien produire du contenu, me diriez-vous, mais avons-nous les personnes adéquates pour le faire ? C’est une bonne question qui mérite à son tour d’être discutée en interne. Il faudra désigner la ou les personnes compétentes et capables de mener à bien votre projet, surtout sur le long terme.

    Il faut savoir qu’une stratégie de contenu se dessine à long terme, n’attendez pas des résultats à court terme, elles n’arriveront jamais. La raison est toute simple : pour que le contenu produit soit visible sur les moteurs de recherche, il faut donner du temps aux robots de Google par exemple, de l’indexer dans son immense bibliothèque. Ici la fréquence, la pertinence des publications vont beaucoup jouer. C’est le volume, la fraîcheur et la qualité de vos publications qui vous feront gagner des places dans les résultats de recherche.

    Si vous ne trouvez pas les personnes clés capables de mener votre stratégie de contenu à bon port alors dans ce cas, évitez le bricolage et faites appel à un partenaire qui pourrait vous accompagner dans ce sens.

    Un partenaire externe peut non seulement vous apporter son expertise en la matière, mais il permettra à votre équipe de se concentrer sur son métier de base. Si vous décidez d’opter pour la solution interne, sachez que vous disposez d’un réservoir considérable, comme source d’inspiration. Les ventes, le service à la clientèle et le service après-vente sont des lieux de prédilection pour parler des problèmes des clients. Votre but n’est-il pas d’y répondre ? Alors qu’attendez-vous ?

    Quel type de contenu faut-il proposer ?

    Si la question du profilage de votre client type a été bien étudiée au départ, vous n’aurez aucune difficulté à choisir le type de contenu à diffuser. Vous saurez qu’une maman peut privilégier la lecture d’un article de blogue afin de mieux vivre sa grossesse alors que sa fille adolescente peut rester collée sur les murs de Pinterest en faisant défiler les images pour choisir sa robe, pour le bal de fin d’année.

    De même qu’un acheteur d’automobile ira regarder sur You tube des vidéos partagées par les concessionnaires de voitures. Un acheteur professionnel peut avoir besoin de documentation plus poussée, à ce moment-là vous pourriez lui proposer un livre blanc ou carrément une publication partagée sur l’excellent Slideshare.

    Ou diffuser votre contenu ?

    Ah la fameuse question ! Entre ceux qui préfèrent être partout, j’entends par là sur un maximum de réseaux sociaux, cherchant la sacro-sainte viralité des messages et ceux qui préfèrent se concentrer sur une seule plateforme, en essayant de l’optimiser au maximum, je suis de ceux qui ne cherchent pas à réinventer la roue, en optant pour les suggestions du content marketing institut qui propose de s’appuyer sur une plateforme principale comme un blogue d’affaires par exemple et en suite, décliner ce contenu sur les réseaux sociaux susceptibles d’être fréquentés par votre client.

    Cette dernière précision est de taille, car il ne sert à rien de perdre du temps à partager du contenu dans un lieu déserté par votre audience.

    Puis en fin, il faut prévoir un budget pour faire la promotion de votre contenu, car sur le web on se bouscule pas mal et la visibilité a un prix.

    En résumé, votre stratégie de contenu doit être prise avec beaucoup de sérieux. Votre site web et votre page Facebook ou même votre page d’entreprise sur Linkedin, ne vous servira pas à grand-chose si vous ne leur donnez aucune vie, avec un contenu pertinent et surtout régulier.